Retour

La caravane : Sidi-Bel-Abbès

En attendant la caravane

19 mars 2009

  • 9h - plantation symbolique de 100 arbres au lac Sidi Mohamed Ben Ali

Lors du passage de la caravane

L'Association Cheikh el-Alawi Pour l’éducation et la culture Soufie Bureau de Sidi-Bel-Abbès propose un programme d'activité sur 2 jours.

10 mai 2009

  • 9h Arrivée de la caravane de l’espoir
  • 9h30 Plantation symbolique d’un arbre d’arganier
  • 9h45 Chorale des jeunes foqaras
  • 9h55 Discours de bienvenue
  • 10h Visite de la salle d’exposition (théâtre régionale)
  • 11h Buffet
  • 14h30 Conférence : « réchauffement climatique »
  • 15h Débat
  • 15h30 Pause café
  • 16h conférence : « violence contre la femme »
  • 16h30 Débat
  • 19h30 Soirée musicale (groupe Aissaoua)

11 mai 2009

  • 9h30 Exposition
  • 10h30 Conférence : « Fléaux sociaux »
  • 11h Débat
  • 14h30 Conférence : « la ville de Sidi-Bel-Abbès et le soufisme »
  • 15h Débat
  • 19h30 Soirée musicale (groupe Andalou)
  • 21h Clôture

Sidi-Bel-Abbès en bref

Situation géographique et administrative

Sidi-Bel-Abbès est une ville du nord-ouest de l'Algérie située à 83 km au sud d'Oran.

A 470 m d'altitude, la ville est située sur les rives de la rivière Mékerra, au centre d'une vaste plaine comprise entre le djébel Tessala au Nord et les monts de Daya au Sud. La population de l'agglomération de Sidi-bel-Abbès est estimée à environ 300 000 habitants (2004), ce qui en fait la 6e ville du pays.

Sidi-bel-Abbès est le chef-lieu de la wilaya (22) du même nom, d’une superficie de 9150 km², regroupant 52 communes et 15 daïras. La population est de 544 558 habitants (1998).

Historique

La ville a été bâtie par les légionnaires en 1843 sur les rives de la Mekerra, car il s'agit d'un endroit stratégique et bien irrigué. C'est le capitaine du génie Prudon qui dessina la ville. Comme toutes les villes dessinées par le génie militaire, Sidi bel-Abbès fut construite sur un plan en damier avec des fortifications et des portes à chaque coin. Sa création fut officialisée par un décret de l'Etat daté du 5 janvier1849. Son premier nom fut Biscuit ville puis, en 1859, elle prend le nom de Bel-Abbes-Napoléon un très court temps pour devenir Sidi-Bel-Abbès , le nom d'un saint musulman "Sidi bel - Abbés Bouzidi" dont la koubba (tombe) se trouve sur la rive droite de la Mekerra.

La ville de Sidi-Bel-Abbès recèle un patrimoine archéologique et historique très riche, qui est actuellement négligé. En effet, les vestiges historiques et architecturaux recensés dans la région datent de l'ère coloniale (entre 1846 et1890). Ces vestiges sont pour une grande partie soit abandonnés, en mauvaise état (beaucoup ont subi de multiples actes de vandalisme et de dégradations), ou remaniés pour d'autres usages.

Ainsi au niveau de la wilaya de Sidi-Bel-Abbès, neuf châtelets sont recensés, dont la plus grande partie est en état de dégradation. L'un d'entre eux qui est à présent occupé par la direction des douanes, fut l'une des résidences de Napoléon III.

Vie religieuse

En ce qui concerne les édifices religieux, la wilaya compte deux mosquées datant de plus d’un siècle actuellement en activité. Sidi-Bel-Abbès comprend également cinq églises, dont trois d’entre elles ont été converties en mosquées.

M'Cid est un village d'Algérie situé dans la Wilaya de Sidi-Bel-Abbès, à 12 km au sud de la ville de Sfisef ; sur la route menant à Saida en passant par la localité de Daoud (encore appelée Youb). Le nom M'Cid veut dire (école coranique) ; Parmi les habitants de ce village il y aurait des Descendants des Chorafas d'Al Mahaja, dont l'ascendance remonte aux Idrissides. Dans ce village se trouve le cimetière des 40 Koubbas. Les quarante Imâms qui ont prononcé la fatwa d' El djihad (la lutte contre l’occupant) permettant à L'émir Abd el-Kader de déclencher la guerre sainte contre la France coloniale, sont jusqu'à l'heure actuelle enterrés au cimetière du village M'Cid.

Natifs célèbres de la ville

René Viviani (8 novembre 1863 – 7 septembre 1925) : homme politique de la Troisième République, Président du conseil lors de la première Guerre mondiale.

Gaston Julia : mathématicien éminent, célèbre pour son "Ensemble de Julia" (Julia Set) dans la (Théorie du chaos).

Marcel Cerdan : boxeur français.

Mohammed Bedjaoui : ministre algérien des affaires étrangères. Ex Garde des Sceaux (1964-70), Ambassadeur d'Algérie en France (1970-79), délégué permanent auprès des Nations Unies (1979-82).

Mohamed Tayebi Larbi : ministre de l'agriculture et de la révolution agraire du Troisième Gouvernement Boumediene du 23 avril 1977 au 8 mars 1979.

Kendsi : acteur humoriste célèbre pour ses sketchs télévisés.

Jean-François Larios : membre de l'Équipe de France de football à la coupe du monde 1982.